PompeiiinPictures

VI.14.33 Pompeii. Bakery complex. Linked to VI.14.34.

Excavated 1834, 1845, 1874.

 

At Pompeii this entrance is numbered as 33. 

The Eschebach plan however shows number 33 as being a short distance to the east of this entrance.

The entrance Eschebach shows as 33 is numbered as 32 in situ at Pompeii.

 

VI.14.33 Pompeii.September 2004. Entrance doorway.

VI.14.33 Pompeii. September 2004. Entrance doorway.

 

VI.14.33 Pompeii. December 2007. East wall.

VI.14.33 Pompeii. December 2007. East wall.

 

VI.14.33 Pompeii. December 2007. Looking south towards north wall of oven.

VI.14.33 Pompeii. December 2007. Looking south towards north wall of oven.

 

VI.14.33 Pompeii. December 2007. West side.

VI.14.33 Pompeii. December 2007. West side.

 

VI.14.33 Pompeii. September 2004. West side.
According to Boyce, on the west wall facing the oven, above a low table, was a red panel in which two serpents were represented in stucco relief.
See Notizie degli Scavi di Antichità, 1876, p. 195; Bull. Inst., 1878, 196.
See Boyce G. K., 1937. Corpus of the Lararia of Pompeii. Rome: MAAR 14. (p.53, no.204, with Pl. 28,4)

VI.14.33 Pompeii. September 2004. West side.

According to Boyce, on the west wall facing the oven, above a low table, was a red panel in which two serpents were represented in stucco relief.

See Notizie degli Scavi di Antichità, 1876, p. 195; Bull. Inst., 1878, 196.

See Boyce G. K., 1937. Corpus of the Lararia of Pompeii. Rome: MAAR 14. (p.53, no.204, with Pl. 28,4)

 

VI.14.33 Pompeii. 1930s photo by Tatiana Warscher of lararium on west wall.
According to Boyce, on the west wall facing the oven, above a low table, was a red panel in which two serpents were represented in stucco relief.
One of them was coiled about an altar; the second approached the same altar from the right.
The second serpent was the larger of the two and had crest and beard.
Across the top of the panel ran a stucco cornice.
See Notizie degli Scavi di Antichità, 1876, p. 195; Bull. Inst., 1878, 196.
See Boyce G. K., 1937. Corpus of the Lararia of Pompeii. Rome: MAAR 14. (p.53, no.204, with Pl. 28,4)

VI.14.33 Pompeii. 1930s photo by Tatiana Warscher of lararium on west wall.

According to Boyce, on the west wall facing the oven, above a low table, was a red panel in which two serpents were represented in stucco relief.

One of them was coiled about an altar; the second approached the same altar from the right.

The second serpent was the larger of the two and had crest and beard.

Across the top of the panel ran a stucco cornice.

See Notizie degli Scavi di Antichità, 1876, p. 195; Bull. Inst., 1878, 196.

See Boyce G. K., 1937. Corpus of the Lararia of Pompeii. Rome: MAAR 14. (p.53, no.204, with Pl. 28,4)

 

Chronique des activités archéologiques de l’École française de Rome

Les cités vésuviennes

Pompéi, Pistrina

Recherches sur les boulangeries de l’Italie romaine – campagne 2012

Nicolas Monteix, Sandra Zanella, Sanna Aho, Raphael Macario et Evan Proudfoot.

 

Le matériel suivant est © Ecole française de Rome.
Utilisation soumise à
CC-BY-NC-SA 4.0
Voir
http://cefr.revues.org/954

 

Merci à Nicolas Monteix et à ses collègues.

 

The following material is © Ecole française de Rome.

Use subject to CC-BY-NC-SA 4.0

See http://cefr.revues.org/954

 

Our thanks to Nicolas Monteix and colleagues.

 

Boulangerie VI 14, 33-34

Située dans la maison immédiatement voisine de la précédente, cette boulangerie a bénéficié d’un nettoyage extensif dans la salle des meules et du four, ainsi que de nettoyages plus ponctuels dans l’atrium et dans la salle de pétrissage / façonnage (fig. 13).

 

Fig. 13 - Pompéi Pistrina. Plan de la boulangerie VI 14, 33-34.
Relevé : S. Aho, E. Proudfoot, Th. Derrick ; DAO : R. Macario, N. Monteix ; échelle 1/100.

Fig. 13 - Pompéi Pistrina. Plan de la boulangerie VI 14, 33-34.

Relevé : S. Aho, E. Proudfoot, Th. Derrick ; DAO : R. Macario, N. Monteix ; échelle 1/100.

 

La boulangerie a été installée après de profondes modifications du plan préexistant comme en témoignent des murs en partie arasés et les sols mosaïqués ayant partiellement subsisté en avant du four. Lors de la création de la boulangerie, l’un de ces murs, orienté nord-sud, sert d’appui à une canalisation courant sous le dallage de basalte jusqu’à la rue. Son tracé a été observé depuis le pied du four jusqu’au mur septentrional en passant par les espaces laissés vides par l’absence des catilli dans les deux emplacements méridionaux (fig. 14). Pour protéger son passage, le mur septentrional est muni d’un arc de décharge. Le point d’aboutissement de cette canalisation dans la rue reste à déterminer.

 

Fig. 14 - Pompéi Pistrina. Canalisation parcourant la salle des meules dans la boulangerie VI 14, 33-34 du nord au sud, vue à travers l’emplacement d’une meule laissé vacant. 
Cliché pris du sud. Cliché : S. Aho / ÉfR.

Fig. 14 - Pompéi Pistrina. Canalisation parcourant la salle des meules dans la boulangerie VI 14, 33-34 du nord au sud, vue à travers l’emplacement d’une meule laissé vacant.

Cliché pris du sud. Cliché : S. Aho / ÉfR.

 

Dans cette première phase, la boulangerie ne semble avoir été dotée que de deux moulins si l’on suit les marques perceptibles dans l’agencement des blocs de basalte. Les deux autres meules auraient été ajoutées successivement une à une dans un second et troisième temps. Dès l’installation de la boulangerie, le four possède l’emprise au sol qui restera la sienne pendant tout le fonctionnement de l’officine. Cependant, l’analyse des maçonneries et de leurs rapports laisse supposer que lors de cette première phase, il n’existait vraisemblablement pas de mur diaphragme en avant de l’autel. En revanche, au plus tard lors de cette mise en place de la boulangerie, est installée une latrine disposant d’une fosse septique immédiatement au nord du four. Rien ne permet d’affirmer que la salle de pétrissage et de façonnage, située au sud du four, ait existé dès cette première phase. Cette hypothèse reste très probable, mais difficile à démontrer, sauf à s’appuyer sur la possible existence d’un passe-pain en opus testaceum, dont seul le montant oriental a été préservé par la suite.

 

Faute de pouvoir déterminer les moments où ont été mises en place les deux meules qui s’ajoutent progressivement, on ne liera pas leur installation avec les transformations survenues autour du four. Probablement après une destruction limitée – que l’on serait prêt à associer avec les événements sismiques ayant frappé la ville entre 62/63 et l’éruption – le four est réaménagé. En lien avec la reconstruction partielle du mur de refend entre la salle du four et celle du pétrin, une voûte de protection est installée au-dessus du four. À la suite de ces travaux, un mur diaphragme est construit en avant de l’autel – également restauré. Ces modifications permettent l’adjonction d’un cendrier ou d’une vasque destinée à recevoir de l’eau contre le piédroit septentrional du four. Le mur de refend séparant la salle du four de celle du pétrin est partiellement restauré : les montants de la porte ainsi que le passe-pain sont reconstruits.

 

Il a été difficile de mettre en évidence les traces par trop labiles des tables de façonnage. Un seul pied, simplement construit sur le sol préexistant, sans fondation, a été observé dans la moitié occidentale de la pièce (fig. 15). Il est évidemment nécessaire d’en restituer un second, sans toutefois pouvoir déterminer leur écartement. Enfin, il est inutile de revenir sur le pétrin, taillé dans un type de lave particulièrement tendre.

 

Fig. 15 - Pompéi Pistrina. Pied de table de façonnage dans la boulangerie VI 14, 33-34, disposé sans fondation sur le sol préexistant. 
Cliché pris du sud. Cliché : E. Proudfoot / ÉfR.

Fig. 15 - Pompéi Pistrina. Pied de table de façonnage dans la boulangerie VI 14, 33-34, disposé sans fondation sur le sol préexistant.

Cliché pris du sud. Cliché : E. Proudfoot / ÉfR.

 

Un dernier aménagement doit être évoqué. Contre le mur occidental de la salle des meules, un important creusement maçonné, large de 1,05 m, long de 2,24 m et profond de 1,15 m, a été découvert rempli de lapilli non remaniés depuis l’éruption (fig. 16).

 

Fig. 16 - Pompéi Pistrina. Probable fosse septique en cours de fouille dans la boulangerie VI 14, 33-34. 
Cliché pris du nord. Cliché : S. Aho / ÉfR.

Fig. 16 - Pompéi Pistrina. Probable fosse septique en cours de fouille dans la boulangerie VI 14, 33-34.

Cliché pris du nord. Cliché : S. Aho / ÉfR.

 

Lors de la fouille, de nombreux clous ont été découverts, très certainement liés à une couverture planchéiée. Le fond de ce creusement était recouvert d’une faible épaisseur (ca. 10 cm) d’une matière brune foncée. S’il faut considérer que cet ensemble a constitué une fosse septique, le tamisage de son contenu oblige à supposer qu’elle avait été au minimum curée peu avant l’éruption, voire qu’elle avait été abandonnée à ce moment. Tant la période de sa mise en place que la localisation des sièges de latrine posent problème. Il est possible que ces derniers se soient trouvés dans l’atrium. Le nettoyage effectué autour des deux murets alors visibles en surface a montré qu’ils avaient été intégralement restaurés et s’appuyaient sur du remblai moderne. En l’absence de véritable aménagement clair, cette question doit rester en suspens.

Pour citer cet article

Référence électronique

Nicolas Monteix, Sandra Zanella, Sanna Aho, Raphael Macario et Evan Proudfoot, « Pompéi, Pistrina  », Chronique des activités archéologiques de l’École française de Rome [En ligne], Les cités vésuviennes, mis en ligne le 23 mai 2013, URL : http://journals.openedition.org/cefr/954  

 

 

 

 

 

The low resolution pictures on this site are copyright © of Jackie and Bob Dunn and MAY NOT IN ANY CIRCUMSTANCES BE USED FOR GAIN OR REWARD COMMERCIALLY. On concession of the Ministero per i Beni e le Attività Culturali - Parco Archeologico di Pompei. It is declared that no reproduction or duplication can be considered legitimate without the written authorization of the Parco Archeologico di Pompei.

Le immagini fotografiche a bassa risoluzione pubblicate su questo web site sono copyright © di Jackie e Bob Dunn E NON POSSONO ESSERE UTILIZZATE, IN ALCUNA CIRCOSTANZA, PER GUADAGNO O RICOMPENSA COMMERCIALMENTE. Su concessione del Ministero per i Beni e le Attività Culturali - Parco Archeologico di Pompei. Si comunica che nessun riproduzione o duplicazione può considerarsi legittimo senza l'autorizzazione scritta del Parco Archeologico di Pompei.

Ultimo aggiornamento - Last updated: 17-Aug-2019 22:57